Chronique "U4. Stéphane"

Auteur : Vincent Villeminot
Éditions : Syros et Nathan
Prix : 17,90 EURO
Pages : 308



La série U4 ce compose de quatre livres que nous pouvons lire dans l'ordre de notre choix. Chaque tome est un point de vue sur les événements qui se déroule en France lorsque le virus U4 se déploie.


Cela fait 10 jours que le virus U4 accomplit ses ravages. Plus de 90% de la population mondiale est décimée. Les seuls survivants sont des adolescents. L’électricité et l’eau potable commencent à manquer, tous les réseaux de communication s’éteignent. Dans ce monde dévasté, Koridwen, Yannis, Jules et Stéphane se rendent, sans se connaître, à un même rendez-vous. Parviendront-ils à survivre, et pourront-ils changer le cours des choses ?

Stéphane est la fille d’un célèbre épidémiologiste lyonnais. Convaincue qu’il a survécu à l’épidémie, elle ne veut pas rejoindre le groupe d’adolescents qui s’organisent pour survivre. Si son père ne revient pas ou si les pillards qui contrôlent le quartier arrivent avant lui, son dernier espoir résidera dans un rendez-vous fixé à Paris.





J'ai dévoré ma lecture ! U4 est vraiment LE livre de cette rentrée littéraire, je vous le conseille vivement. Jusqu'à la fin du livre nous ne savons pas ce qui va se passer pour notre personnage principale !

Au début nous découvrons Stéphane adolescente de 15 ans qui vit à Lyon avec son père. Le virus U4 est déclaré et son père qui est médecin est parti à Paris pour y faire des recherche mais il ne revient pas. Stéphane est très inquiétée dés le début du roman, et pourtant elle est très autonome et elle réussi à vivre seule sans aller au R-Point comme les autres jeunes lyonnais.
J'ai adoré son personnage, elle est indépendante, intelligente, froide, et en même temps tellement humaine.
Je me suis aussi beaucoup attachée à Alex, il est vraiment adorable avec Stéphane.
Personnellement j'ai détesté Marco. Il se dit défenseur des Immigrants et pourtant il n'hésite pas à appuyer sur la gâchette lorsqu'il est un peu en danger, c'était assez triste de le voir dans c'est moments là.
Yannis est aussi très sympathique et touchant je pense que notre personnage principale avait besoin d'un ami moins froid et plus sympathique qu'elle.

L'auteur à vraiment su représenter ce qui pourrais arriver si un virus comme ceci arrivait dans le monde, l'humanité des gens disparaîtrait sûrement.

Ce qui m'a déçue c'est la longueur du livre ! 300 pages avec à la fin les 1er chapitres de chaque autres tomes, là n'est pas le problème, ce qui ne va pas c'est que les chapitres font 10 pages chacun, donc 30 pages qui ne font pas partit du roman de Stéphane...
Ce qui m'a aussi déplu est le fait que le rendez-vous à Paris ne soit pas assez approfondi à la fin du récit. Le mystère sur Kronos à été élucidé en seulement 2 petites pages ! Cette idée première à vite disparue .

Et ce que j'ai apprécié c'est le fait que l'histoire d'amour ne soit pas l'élément principale de cette histoire. J'ai aimé qu'elle soit mise en second plan, et qu'elle ne soit présente qu'à la fin du roman.

C'était le premier roman de cet auteur que je lisais et je dois bien avouer qu'il écrit vraiment très bien. L'écriture apporte vraiment un plus au roman.
La couverture est superbe, et elles le sont toutes. Je ne sais pas d'ailleurs si vous l'avez remarqué mais en bas de chaque couverture il y a une partie du signe du (virus?) et lorsque nous mettons toutes les couvertures côte à côte le signe apparait en grand. J'ai bien aimée l'idée, c'était assez marrant à faire, oui devant plusieurs personnes à la Fnac je l'ai fais.


C'est un livre que je conseille vraiment, très drôle et plein d'action. L'auteur à su nous tenir en haleine au fil des pages.