Chronique "PhonePlay"



Couverture de PhonePlay

Auteur : Morgane Bicail
Prix : 15 EURO
Edition : Michel Lafon

Un soir, Alyssa, dix-sept ans, reçoit un texto d'un mystérieux lycéen qui lui propose un jeu étrange : " Devine qui je suis et je serai à toi. " L'occasion pour la jeune fille de mettre enfin du piquant dans sa vie qu'elle juge d'un ennui mortel... quitte à prendre des risques. Jusqu'où Alyssa ira-t-elle pour un garçon dont elle ne sait rien ?




Je me promenais dans les couloirs de la Fnac quand j'ai vue ce livre qui me faisait de l’œil depuis longtemps, et je n'ai pas pu m'en empêcher, je l'ai pris et mon porte-monnaie ne ma pas remercié !
"PhonePlay" à été une de mes meilleurs lecture de l'année ! 
L'intrigue à été parfaitement ficelée jusqu'à la fin, c'est ce qui à fait toute la particularité de ce roman. J'ai longuement hésité à lire ce roman car en effet les critiques étaient nombreuses, mais cela ne m'a pas découragé et je me suis lancé dans ma lecture en essayant d'en tirer un avis objectif, ce qui à été très simple pour ma part. Mais j'y ai tout de même trouvé quelques points négatifs...

Alyssa est un personnage que je n'ai pas forcément apprécié au début. Je l'ai trouvé  superficielle et elle était le stéréotype même de l'adolescente et c'est ce que j'ai trouvé désolant. La fête, la cigarette et l'alcool sont ses passe-temps favoris et j'ai trouvé sa dommage, je pense que ce n'était pas une bonne morale...
"Lui" , nous l’appellerons, était un personnage que j'ai adoré il était mystérieux, intelligent. Il m'a charmé.
Après j'ai trouvé que les personnages secondaires étaient inutiles, on ne les voit presque pas, il font office de figurants, ils sont toujours là mais ils ne parlent on ne sait rien de leurs vies...

J'ai bien aimé comment écrivait Morgane Bicail, une plume légère et fluide comme je les aimes. J'ai tout de même trouvé qu'au début du roman l'auteur prenait la liberté de parler avec un langage vulgaire, mais au fil du roman cela c'est dissipé.

La couverture m'a attiré. Elle est très jolie... Et bon, faut se l'avouer, les cheveux de la fille sont juste, magnifique.

Un premier roman pour cette jeune auteur qui m'a comblé ! Je le conseil même si il est adapté je pense à un public de 15- 18 ans !