Chronique, " L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea" : Un roman sans prise de tête

Afficher l'image d'origine
Auteur : Romain Puértolas
Prix : 7, 30 EURO
Edition : Le livre de poche
Pages : 310

Une aventure rocambolesque et hilarante aux quatre coins de l’Europe et dans la Libye postkadhafiste. Une histoire d'amour plus pétillante que le Coca-Cola, mais aussi le reflet d’une terrible réalité : le combat que mènent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriers de notre siècle.



"L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea" est un roman que j'ai savouré durant un après-midi au bord de l'eau. Pour tout avouer c'est une ami de ma mère qui lui à prêté, puis aprés sa lecture elle ne cessé de répéter : "Ce livre est super drôle ! Il faut que tu le lise". Et ne pouvant plus supporter les passages qu'elle me lisait à longueur de journée, je l'ai lu et je n'ai pu qu’apprécier ce roman court mais sympathique ! 
 L'histoire est hilarante et les jeux de mots le sont encore plus. Une excellente lecture sans prise de tête, simple et rafraîchissante !
Bien sûr on ne parle pas ici de grande littérature, mais d'un livre divertissant.
Beaucoup d'émotions aussi, en assistant aux souffrances des étrangers qui cherchent à rejoindre l'Europe.

Le héros au nom imprononçable, Ajatashatru (prononcé : "J'ai un tas de short à trous), est un personnage attachant, d'abord escroc puis homme au grand cœur !
Les autres personnages sont seulement secondaires, on en entrevoit certains plus que d'autre mais Ajatashatru Lavash (prononcé : "Attache ta charrue la vache"), reste le personnage auquel on s'attache le plus.

La couverture est très simple aux couleurs du magasin suédois. La plume de l'auteur est légère et très simple à lire !

Un roman très simple à lire, sans prise de tête ! Une excellente lecture de vacance !