Chronique "Songe à la douceur"

Afficher l'image d'origine
Auteur : Clémentine Beauvais
Edition : Sarbacane
Prix : 15,50 EURO
Pages : 240

Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant, et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse de lui, et lui, semblerait-il… aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il la lui faut absolument. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ? Songe à la douceur , c’est l’histoire de ces deux histoires d’un amour absolu et déphasé – l’un adolescent, l’autre jeune adulte – et de ce que dix ans à ce moment-là d’une vie peuvent changer. Une double histoire d’amour inspirée des deux Eugène Onéguine de Pouchkine et de Tchaikovsky – et donc écrite en vers, pour en garder la poésie.


Cela faisait très longtemps que ce livre me faisait de l’œil et je l'ai reçu pour Noël ! Après avoir déchiré le papier cadeau j'avais enfin le gral entre mes mains !
Un seul mot pour décrire ma lecture : Etonnante !

Durant la lecture nous alternons entre les souvenirs des personnages principaux lorsqu'ils avaient 14 et 17 ans, et lorsqu'ils se retrouvent 10 après à Paris. 
Leur histoire est tellement belle, jusqu'à la fin nous espérons qu'ils pourront enfin se rejoindre. Je ne veux pas vous spoiler, ce qui l'on lu me comprendrons peut être...

Afficher l'image d'origine

Les personnages sont biens choisis, Tatiana est une jeune fille passionnée par tout ce qui touche l'art et la littérature, timide mais sûre d'elle !
Eugène est le "type" de l'adolescent désabusé. c'est un personnage que j'ai beaucoup aimé il fait comme si il était toujours détaché mais il en réalité aussi passionné que Tatiana.
Les personnages secondaires sont tout aussi intéressant, Olga et son copain sont pour moi essentiel dans l'histoire !

Ecrire un roman pour adolescent en vers était un défi pour Clémentine Beauvais, et c'est bien sûr un pari réussi ! Les vers, les rimes est l'histoire était tellement bien conté que j'ai eu l’impression de lire de la poésie !

Les nombreuses remarques du narrateur m'ont fait énormément rire ! J'ai vraiment apprécié la plume de l'auteur ! La couverture est très jolie est "douce" comme l'histoire, la plume, et le titre du livre !

Mon premier coup de cœur de l'année !