Chronique "Les petites reines"

Auteur : Clémentine Beauvais
Edition :Sarbacane
Prix : 15 EURO

À cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le « concours de boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s’entrecroisent en une date et un lieu précis : Paris, l’Élysée, le 14 juillet. L’été des « trois Boudins » est donc tout tracé : destination la fameuse garden-party de l’Élysée ! Et tant qu’à monter à Paris, autant le faire à vélo – comme vendeuses ambulantes de boudin, tiens !


Les petites reines, fût une très bonne lecture qui une fois commencée se lît d'une seule traite !
C'est un livre rafraichissant, drôle et qui à un objectif clair, nous faire sourire, mais pas que, aussi de nous faire réfléchir ! Au délà de toutes les pointes d'humour présentes, une critique du harcélement et un regard sur les critères de beauté devenus omni présent dans notre vie quotidienne sont mit en lumière !

Mireille, Astrid et Hakima sont trois jeunes filles qui sont liées. Elles ont étaient élues "boudins" sur Facebook, titre très peu flatteur. On suit leur projet un peu fou, vendre des boudins à travers la France dans une camionette afin de financer leur périple et arriver à Paris.
Nos trois personnages principaux, les trois jeunes filles, sont touchantes, drôles, attachantes et mignonnes ! 
Kader est vraiment un personnage important même si il est plus au second plan que les filles. C'est "le rayon de soleil" de ce livre, rappalant toujours aux filles le bon côté de leur périple. 

C'est un livre qui remonte le moral, un livre sans prise de tête mais seulement si l'on ne creuse pas un peu ! Un vraie morale se cache dérrière ce récit, voulu drôle par l'auteur. Les nombreuses références glissé par Clémentine sont sympathique !

Un livre très intéressant, que j'ai beaucoup apprécie, abordant des thèmes graves et important avec une pointe d'humour !